Review Of Print

Login

STRATEGIE

Kodak : 64 presses PROSPER et de 1 329 têtes PROSPER installées

   Randy Vandagriff (Kodak)    Entretien avec Randy VANDAGRIFF, Président de la division Systèmes jet d’encre de Kodak
Randy D. VANDAGRIFF a été nommé Président de la division Systèmes jet d’encre de Kodak et Vice-président d’Eastman Kodak Company en mai 2017. Après une année de conjectures durant laquelle l’activité Prosper était en vente, puis de l’annonce, le 7 avril, que Kodak avait décidé de la conserver, Randy répond à des questions permettant de dégager une vision claire de la situation actuelle de la division Systèmes jet d’encre et de préciser la manière dont il envisage son évolution future.

Que vous inspire la décision de Kodak de conserver l’activité Prosper ?

Je respecte et soutiens totalement la décision de Kodak de conserver l’activité Prosper, et suis heureux qu’il ait été mis un point final à ce processus. Durant l’année qui vient de s’écouler, l’équipe Prosper a enregistré des résultats impressionnants, qui soulignent l’intérêt de notre technologie et la détermination de nos collaborateurs.
Kodak a beaucoup investi dans le développement du jet d’encre, et sa décision de conserver cette activité met en lumière sa volonté d’assurer l’avenir de l’impression. Avec son portefeuille complet de technologies d’impression – de l’offset et de la flexographie traditionnels à l’impression numérique en plein essor –, l’entreprise peut continuer à aider ses clients à s’adapter à la dynamique changeante du marché tout en accroissant leur part de marché et en préservant leurs volumes d’impression.

Quel est le bilan de l’activité PROSPER jusqu’à présent cette année ?

La division Systèmes jet d’encre (EISD), qui englobe les activités KODAK VERSAMARK et KODAK PROSPER, comptabilise un chiffre d’affaires de 37 millions de dollars au premier trimestre, contre 34 millions de dollars durant la même période en 2016, soit une hausse de 9 %.
Au premier trimestre 2017, les performances de l’activité PROSPER ont continué à s’améliorer, avec une augmentation de 26 % des annuités en glissement annuel.

Comment s’explique cette augmentation importante des annuités ?

Cette augmentation peut être attribuée à trois facteurs :
1. Hausse du nombre de machines sur le terrain et augmentation du volume sur le nombre record de presses Prosper installées en 2015 et 2016.
2. Clients récurrents avec un fort volume d’impression qui installent à présent plusieurs presses Prosper pour faire face à une demande croissante.
3. Coût de fabrication unitaire de l’encre de plus en plus favorable dans la mesure où nous achetons les ingrédients en plus grande quantité en raison de volumes de ventes plus importants.

Quelle sera votre stratégie de gestion de l’activité PROSPER à l’avenir ?

Les cinquante ans d’activité dans le domaine du jet d’encre que nous célébrons cette année soulignent la richesse de l’expérience de Kodak en matière de technologie jet d’encre leader du marché, et nous continuerons à exploiter les propositions de valeur Stream exclusives qui sont la marque de notre technologie.
Notre stratégie s’appuie sur la présence continue, sur les installations et sur les performances de notre portefeuille Stream, composé de 64 presses PROSPER et de 1 329 têtes PROSPER installées dans le monde entier. Nous exploitons également notre expérience pour aller plus loin encore avec ULTRASTREAM, ce qui permettra au modèle économique de l’EISD de s’ouvrir aux partenariats OEM, accélérant ainsi le développement et la croissance de l’activité Prosper.

La technologie ULTRASTREAM place plus haut la barre pour le jet d’encre. Elle exploite nombre des inventions Stream pour faire en sorte que nous préservions les avantages associés à notre technologie exclusive de jet d’encre continu. Elle offre également une souplesse et une facilité d’intégration qui poussent les OEM à se tourner vers Kodak pour leur prochaine génération de solutions jet d’encre. Nous avons mis en place un Programme Pionnier à 360 degrés qui implique les partenaires OEM potentiels dès les premiers stades du développement, afin de comprendre leurs impératifs, d’influer sur la conception et de sécuriser le processus avant la livraison de la plate-forme ULTRASTREAM.

Nous nous appuyons également sur notre portefeuille actuel autour de la technologie Stream pour renforcer notre présence dans de nouvelles applications, en particulier dans les secteurs de l’emballage et de l’étiquette. La presse Sapphire EVO d’Uteco, qui fait appel à la technologie jet d’encre Stream de Kodak, en est un excellent exemple.

Où en est le développement de la technologie ULTRASTREAM ?

Nous sommes dans les temps concernant le développement et la commercialisation d’ULTRASTREAM, notre prochaine génération de technologie jet d’encre axée sur les applications pour les marchés des magazines/catalogues, de l’emballage, de l’étiquette et de la décoration. Des kits d’évaluation seront disponibles sur demande au début du quatrième trimestre 2017, l’objectif étant de commercialiser la première solution ULTRASTREAM en 2019.

Continuez-vous à vendre des presses PROSPER et proposerez-vous des mises à niveau vers ULTRASTREAM à certains clients ?

Assurément. Kodak continuera à vendre les presses et systèmes d’impression PROSPER et à en assurer la maintenance. Concernant les installations de presses, nous mettrons l’accent sur les applications à hauts volumes – un imprimeur de journaux numérique comme KP Services dans les îles Anglo-Normandes en est un bon exemple. Nous repoussons également les limites des applications hybrides avec l’installation en cours de notre première PROSPER 6000S chez le fournisseur d’emballages carton Zumbiel, qui bénéficiera ainsi de fonctionnalités numériques.
Nos clients PROSPER se verront offrir la possibilité de mettre à niveau vers ULTRASTREAM, mais cela ne présentera un intérêt que pour un certain nombre d’applications pour lesquelles une qualité d’impression supérieure, obtenue à une vitesse inférieure, est souhaitée.

Où en est-on chez KP Services ?

L’impression chez KP Services, dans les îles Anglo-Normandes, fonctionne bien. Nous répondons à la demande des éditeurs et atteignons nos objectifs en termes de volume. Nous venons d’installer une troisième presse PROSPER 6000, car nous continuons à monter en volume et nous nous réjouissons à l’idée de poursuivre notre activité d’impression de journaux, qui enregistre d’excellents résultats.

Pouvez-vous faire le point sur les OEM avec lesquels vous allez travailler ?

Nous avons reçu pour l’instant dix-neuf lettres d’intention, principalement d’OEM ainsi que de quelques utilisateurs finaux stratégiques. Les discussions se poursuivent avec d’autres OEM intéressés qui souhaitent tester la technologie lorsque les kits d’évaluation seront disponibles.
Ces OEM offrent une présence mondiale et couvrent l’ensemble des applications ciblées, à savoir l’impression de labeur, l’emballage, l’étiquette et la décoration. Citons, entre autres, Fuji Kikai, GOSS China, Matti, Mitsubishi Heavy Industries Printing & Packaging Machinery (MHI-PPM) et Uteco.
Nous collaborons également de façon active avec des utilisateurs finaux stratégiques afin de découvrir de nouvelles applications potentielles. Ces derniers temps, nous avons constaté un grand intérêt de la part des utilisateurs du secteur de la décoration, qui prennent conscience de l’utilité de l’impression numérique pour réduire la gâche et les coûts d’exploitation par rapport à l’héliogravure traditionnelle.

Quand pourrons-nous voir le premier produit ULTRASTREAM commercialisé ?

Nous pensons que le premier produit sortira en 2019. La date de lancement réelle sera fonction des partenaires OEM et du moment où ils seront prêts à assurer la commercialisation.
Comment l’avenir de l’EISD s’articule-t-il avec le reste de l’offre arts graphiques de Kodak ?
Il est peu probable que le secteur de l’impression n’adopte qu’une seule technologie, dans la mesure où toutes répondent à des besoins différents. Les prestataires de services d’impression continuent à faire appel aux technologies traditionnelles pour les longs tirages, tout en investissant dans des solutions numériques qui répondent aux impératifs des tirages plus courts. C’est cette combinaison de presses analogiques et numériques qui permet aux imprimeurs de développer leurs activités et d’optimiser l’exploitation de leurs capacités.

www.kodak.com 

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version