Review Of Print

Login

400 numéros!

Rodolphe, Yvon, Raphael. Barcelone 2006
Au moment où Reviewofprint célèbre la publication de son 400 ème numéro nous apprenons que le magazine mensuel papier « France graphique » cesse de paraître. Nous saluons la mémoire de ce confrère qui fut, après la seconde guerre mondiale le magazine de référence de toute la profession des industries graphiques. De cession en revente il avait peu à peu perdu toute la passion qui l’animait, malgré les efforts de la toute petit équipe restante. Il ne s’était pas remis de la disparition en 2017 de Rodolphe Paillez, son rédacteur en chef.
(Légende de la photo : de droite à gauche Rodolphe Paillez, Yvon Guémard (Caractère) et Raphaël Ducos (ROP) en 2006 à Barcelone)

Affichages : 1836

Lire la suite...

Quoi de neuf? le Grand Format!

La Fespa 2019, qui vient de se tenir à Munich, a montré une nouvelle fois le dynamisme du secteur du grand format que ce soit au niveau des équipements: Canon, Durst, Epson, Fujifilm, HP, Mimaki, SwissQprint etc.; des logiciels avec EFI Optitex et Fiery; ou des supports: Avery Dennison, Kernow, Foamalux (voir ROP 398). Agfa pour la Jeti Tauro H3300) et Durst pour le système P5 350 ont d’ailleurs été honorés par les prix EDP. Les équipements vont plus vite, sont plus fiables et assurent une meilleure qualité. Mimaki annonce ainsi avec sa dernière table à plat un effet visuel de 2,5 D, un cran en dessous du 3D. Les supports peuvent s’allonger jusqu’à 220% chez Avery Dennison afin d’assurer un covering de véhicule ultra performant. Enfin, chaque constructeur tente de combler le créneau où il était jusque là absent: HP entre dans la sublimation, et SwisQprint s’affirme dans le bobine/bobine. Le jet d’encre n’a pas fini de nous étonner.

Affichages : 1991

Lire la suite...

Le Grand, le Très Grand et les Logiciels

Ce n’est pas le début d’une comptine, mais le menu du grand salon Fespa 2019 qui se tient à la mi-mai à Munich (Allemagne) pendant quatre jours. Un menu qui repose essentiellement sur les technologies d’impression jet d’encre numérique. Car il y en a plusieurs en compétition depuis le début. Six halls pour mettre un peu d’ordre dans une offre abondante attendent les visiteurs. Le Hall A6 rassemble trois segments intéressants : l’impression textile, l’impression sérigraphique et l’impression industrielle; le Hall A4 sera occupé par les supports, l’European Sign Expo et le concours World Wrap Masters. Les quatre halls restant se partagent l’impression numérique avec dans le Hall B4 Le Colour L*A*B* et le club Fespa; dans le Hall B5 le Fespa Trend Theatre; et dans le Hall B6 Print Make Wear (CF les deux articles dans ce numéro de la lettre de ROP)

Affichages : 2054

Lire la suite...

Feuille ou Bobine

L’impression numérique reproduit le profil de l’impression analogique classique. Ainsi l’impression numérique feuille défend ses atouts face à ceux avancés par l’impression numérique bobine. Canon vient de le démontrer lors de son évènement clients à Venlo consacré aux évolutions de l’impression feuille. Au même moment Xeikon, dédié depuis sa création à l’impression numérique bobine, défend les avantages de cette approche en promouvant de nouvelles possibilités dans l’emballage (sachets). Nombreux sont cependant les fournisseurs du numérique qui offrent aussi bien des équipements feuille que bobine comme Canon, Epson, Fujifilm, Hewlett Packard, Kodak, Ricoh, Riso, Xerox (etc.). Explication : chaque technologie permet de répondre à une segmentation des marchés de plus en plus sophistiquée.

Affichages : 2138

Lire la suite...

Optimisme

Deux études sur l’impression de production (Global Trends Report 2018 de la drupa) et l’étiquette (Smithers Pira) citées par Charles Lissenburg, General Manager, Professional Print Division, Konica Minolta Europe Business Solutions GmbH, montrent un regain d’optimisme pour l’évolution de ces marchés.
Impression de production:
« Selon le Global Trends Report 2018 de la drupa, un regain d’optimisme a été observé parmi les fournisseurs de services d’impression. En 2017, seuls 9 % des imprimeurs estimaient leur situation économique mauvaise, les autres la décrivant comme bonne ou satisfaisante. Le rapport attribue cet optimisme à la reprise lente mais sûre de l’économie mondiale suite à la crise de 2008.

Affichages : 2185

Lire la suite...

Automatisation

Canon a exposé trois technologies d’impression numérique aux journées Hunkeler, démontrant l’avantage de l’automatisation : la presse jet d’encre à alimentation en continu Océ ProStream 1000 en ligne avec la Hunkeler Generation 8, une ligne de finition destinée à la production de la découpe à l’empilement; la presse jet d’encre feuille à feuille Océ VarioPrint i300 en ligne avec la toute dernière solution de finition feuilles Hunkeler DocuTrim, et la presse à toner feuille à feuille Canon imagePRESS C10000VP (dont 1000 exemplaires ont été installées en Europe). Toutes étaient prises en charge par les solutions de flux logiciel PRISMA.

Affichages : 2262

Lire la suite...

La nouvelle stratégie de Xerox

Optimiser les activités existantes (MFP A3, Services gérés, MFP A4, production couleur et monochrome); développer les marchés voisins (services numériques, logiciels), et de nouveaux marchés comme l’emballage numérique, la 3D, les capteurs-senseurs et services IoT, ainsi que les assistants AI de flux de travail. John Visentin, CEO et vice president de Xerox vient de présenter devant les analystes financiers au début février la stratégie du constructeur pour les trois années à venir (et plus). Xerox est organisé en deux grandes zones Amériques et Europe (EMEA), Hervé Tessler est le president EMEA Operations International sales.

Affichages : 1994

Lire la suite...

Vive le multifonction!

Le dernier livre blanc du SNESSII « Les nouveaux usages du multifonction à l’ère de la transformation digitale » montre que toutes les possibilités du multifonction ne sont encore que partiellement utilisées. Cela concerne la dématérialisation; la sécurité; le travail mobile; la simplification des usages; l’éco-responsabilité; et les services d’accompagnement. A cela vont s’ajouter les utilisations liées aux nouvelles règlementations comme le Réglement Général sur la Protection des Données (RGPD) et la copie numérique fiable. Des usages qui intègrent bien entendu les fonctions traditionnelles de numérisation, impression, copie. Le livre blanc du SNESSI a pour but de sensibiliser les décideurs à ces nouvelles potentialités. Téléchargement du livre blanc sur http://www.snessii.com/livre-blanc.aspx.

Affichages : 2004

Lire la suite...

Vive 2019

L’année 2019 s’annonce très riche en matière d’impression numérique de production avec les manifestations C!Print à Lyon au début février, les journées de l’innovation d’Hunkeler à Lucerne en fin février, Graphispag à Barcelone en fin mars en même temps que la conférence sur l’impression industrielle à Düsseldorf, et le Xeikon Café à Lier. A la mi-mai rendez vous à Munich pour la grande exposition Fespa et enfin Graphitec à Paris au début juin. De quoi répondre aux besoins d’investissements de des professionnels de tous les secteurs.

Affichages : 2140

Lire la suite...

Incertitudes

Sur fond de baisse des tirages (impression commerciale, livres, journaux etc.) et réduction du nombre des acteurs (prestataires, fournisseurs) les secteurs des industries graphiques subissent une pression accrue vers plus d’automatisation tout en maintenant la meilleure qualité possible.
Entre les usines d’impression (Cimpress, Online Printer etc.) et les prestataires polyvalents et dynamiques régionaux, il ne reste plus beaucoup de place pour les spécialistes.

Affichages : 2261

Lire la suite...

Dernière étape

Dernière étape avant la fin de l’année. Les fournisseurs dégainent dans tous les sens. En technologie, comme en distribution, tout en se réorganisant. Les nouveaux MFPs A3 jet d’encre à tête fixe de Canon et l’Alphajet de MGI marquent le terrain respectivement en bureautique et en production. Derrière, on rencontre les nouveaux équipements d’Epson et de Toshiba, ainsi les équipements 3D de Weerg, la semi-roto de Weigang, la Ricoh Pro VC 70000, L’imprimante grand format Mutoh VJ-1627MH, Label Cloud et la Reggiani BOLT d’EFI.

Affichages : 2385

Lire la suite...

Négociations Xerox-Fujifilm (suite)

Shigetaka Komori, le patron de Fujifilm, a déclaré il y a quelques jours à Tokyo à des journalistes financiers, selon notre confrère Printweek, que Fujifilm a donné six mois à la nouvelle direction de Xerox pour accepter l’accord, précédemment signé puis dénoncé, ou de proposer une nouvelle solution qui serait avantageuse pour les deux parties. Fujifilm refuse l’idée d’augmenter à 40 dollars la valeur de l’action de Xerox (niveau demandé par les actionnaires dissidents Deason et Icahn pour accepter un accord). Cette valeur est trop haute indique le constructeur. Sans accord conclu dans les six mois, Fujifilm pourrait se retirer complètement du projet d’accord. Ce qui poserait alors la question de la fourniture des équipements construits par Fuji Xerox (propriété à 75% de Fuji Film et à 25% de Xerox) à Xerox. Mis à part les imprimantes Igen et Nuvera construites aux USA, toute les gammes d’équipements de Xerox proviennent en fait de Fuji Xerox. En attendant, Fujifilm doit engager une action en justice à New York à propos de l’accord interrompu. Xerox organise la réunion de ses actionnaires le 31 juillet 2018.

Affichages : 3928

Lire la suite...

Stratégies

Kodak vend son activité flexo emballage à un fonds d’investissement pour 390 millions de dollars afin de réduire son endettement. Deux études publiées par le prochain salon ALL4PACK (26 au 29 novembre 2018) sur les marchés de l’emballage en France et dans le Monde rappellent l’importance de ce secteur toujours en progression (Monde : +2,9%). Fujifilm déploie ses presses numériques jet d’encre B2 dans de nombreuses imprimeries européennes, mais les constructeurs offset ne sont pas en reste comme Koenig & Bauer qui équipe la SIB en France d’une troisième presse.

En bureautique, Sharp, Kyocera, Lexmark et Xerox forcent le pas. La Fédération EBEN absorbe le SIN.

Affichages : 2652

Lire la suite...

La longue traine de la Fespa

La Fespa déploie désormais ses ambitions de la communication visuelle vers l’impression textile, et l’emballage. Démonstration effectuée à Berlin en mai dernier. La polyvalence du jet d’encre a permis ces développements, au moment où l’impression graphique enregistre aussi de grands changements (numérique, jet d’encre, courts tirages, etc.). Les grands acteurs de cette manifestation (HP, EFI, Canon, Agfa, Fujifilm, Mimaki, Ricoh, etc.) sont déjà actifs au moins sur ces trois marchés. Mais on en trouve certains en plus dans le domaine traditionnel de la communication graphique (HP, Canon, Agfa, Fujifilm, Ricoh, etc.). Les dates des prochains rendez vous de 2020 révèlent l’ampleur de ces chevauchements de marchés : la Fespa du 24 au 27 mars (Madrid), Interpack du 7 au 13 mai (Dusseldorf) et la drupa du 16 au 26 juin (Dusseldorf). Le printemps 2020 sera donc très chaud pour les professionnels et les fournisseurs.

Affichages : 3451

Lire la suite...

Un troisième trimestre 2018 difficile pour Xerox

Au troisième trimestre 2018, le chiffre d’affaires de Xerox de 2,352 milliards de dollars en recul de -5,8%), traduit une baisse générale des ventes, des services-maintenance-location, et du financement. Les ventes d’équipements ont reculé de -3,8%.

En entrée de gamme, les multifonctions couleur ont diminué de -8% alors que les multifonctions monochrome ont progressé de +21%.

En milieu de gamme, les équipements couleur ont progressé de +8% et les équipements monochrome de +19%.

En haut de gamme, les installations ont chuté de -17%. Explications : la demande pour les nouveaux systèmes Iridesse (jet d’encre) ne compense pas la baisse des installations des iGen (toner) et autres systèmes de production d’entrée de gamme. Les installations de systèmes monochrome ont faibli de -3%.

Affichages : 2597

Lire la suite...

Vive les multifonctions A4!

Le marché français de l’impression est dominé par les multifonctions A4 (en placements). La raison en est simple : la très grande majorité des impressions, des copies ou des numérisations concerne avant tout le format A4 (environ 95%). Rappelons qu’il existe quelques modèles A4 capables de traiter du A3.

Les derniers chiffres du SNESSII montrent que ces multifonctions (3,5 millions d’unités sur un total de 4 millions toutes technologies confondues) sont à 88% des équipements jet d’encre (grand public et professionnel). Les multifonctions A4 à base de toner ont du mal à résister à cause du recul du noir et blanc, même si la couleur progresse quand même. On retrouve le même profil chez les multifonctions A3 : recul du noir et blanc, résistance de la couleur. Bizarrement on a vendu encore 440 000 imprimantes seules (en recul de près de 10%) ce qui se traduit dans le détail par une progression des A3 de près de 24%, tandis que les A4 reculent de plus de 11%. Enfin, en production numérique, il a été vendu 3147 unités en 2017 (-7,2%) et en imprimantes grands formats (essentiellement du jet d’encre) 10471 unités (-6,7%) ont été placées.
On rappellera que les équipements qui rapportent le plus en terme de services et de consommables sont toujours les multifonctions A4 et A3 à base de toner, plus les jet d’encre professionnels, les presses numériques et les grands formats. Les jet d’encre grand public consomment avant tout les cartouches des constructeurs ou des Oems.

Affichages : 3579

Lire la suite...

Que se passe-t-il chez Xerox?

- Print 2018, début octobre, a permis à Xerox de montrer que son offre dans le domaine de la production s’était encore améliorée (presse Iridesse fabriquée par Fuji-Xerox, nouveau toner HD EA, presse Brenda HD améliorée, plusieurs solutions logicielles de production, etc.)
- Xerox a réuni les analystes le 10 octobre à New York pour promouvoir la stratégie Connectkey qui a pour but de rendre incontournable dans les entreprises les MFP intelligents via de nombreuses Apps (applications).
- Fujifilm a gagné le 16 octobre 2018 son appel, devant une cour de New York, pour annuler la décision de bloquer la fusion de Fujifilm avec Xerox.
- Fujifilm poursuit par ailleurs Xerox pour rupture de contrat en demandant plus d’un milliard de dollars de dédommagement.
Questions :  Que se passe-t-il maintenant chez Xerox? Quelle est la réalité derrière la stratégie de communication qui cherche à montrer que tout va bien que ce soit dans les offres à destination des entreprise ou de la production? Fujifilm se trouve dans une position de force pour re-négocier avec Xerox. Le veut il? et à quel prix? Comment réagiront les actionnaires des deux partenaires-concurrents? Une seule chose est certaine : les négociations entre les deux mastodontes doivent être intenses.

Affichages : 3068

Lire la suite...

Xerox est à vendre

Qui va se saisir de Xerox, après l’annulation du projet de fusion entre Xerox et FujiXerox? La nouvelle direction de Xerox a pour objectif premier de vendre Xerox au plus offrant. Des fonds de pension, des concurrents, et sans doute aussi FujiXerox, examinent de près le patient. Je veux dire les comptes du patient. Certains les trouvent mal en point, d’autres s’en accommoderaient bien volontiers, et quelques uns se contenteraient d’en acquérir certaines parties. Cette recherche de la meilleure offre, je veux dire de la plus élevée, est en quelque sorte l’enterrement annoncé du maître du copieur. Il a régné sur plus de 50 ans, depuis les années 1960, négligeant au passage le développement du jet d’encre que ce soit en grand public ou en professionnel (production, grand format), malgré quelques tentatives avortées (avec Panasonic) ou peu réussies (encre solide de feu Tektronix, grand format avec Memjet). La stratégie reposant essentiellement sur des équipements à base de toner, plus le modèle de financement assurant le développement et le bon fonctionnement de la commercialisation du copieur, ont rapporté sans doute trop de dividendes pour permettre à d’autres technologies de prendre leur place au sein des comités de direction successifs. Kodak a rencontré des problèmes similaires dans le domaine de la photo (le succès de la pellicule photo l’a empêché de mesurer l’importance de la photo numérique, qu’il a pourtant inventé). Dans le cas de Xerox, personne de parle des salariés, du savoir faire, de l’expérience, de la renommée, des réseaux, des technologies, etc. Il va falloir s’habituer à la rentrée des vacances d’été au changement qui devrait intervenir d’ici là.

Affichages : 3807

Lire la suite...

Une bonne et une mauvaise nouvelle

La bonne. Deux PME sur trois estiment que l’impression sera importante pour leur activité en 2025 indique Quocirca dans une enquête aux Etats-Unis. Les principaux défis de ces PME : améliorer la sécurité (53%) et l’efficacité des processus de leurs activités (52%), et réduire les coûts des consommables (52%). https://www.print2025.com/wp-content/uploads/Digitisation-Twitter.mp4?_=1

La moins bonne. Les télécopieurs ou fax sont toujours vulnérables, car non cryptés, avec des protocoles inchangés depuis trente ans, et souvent mal installés. Des modules fax se trouvent dans les multifonctions qui sont reliés d’une part au réseau téléphonique et d’autre part au réseau de l’entreprise. Un malfaisant peut envoyer un fax piégé (code) à un multifonction pour accéder directement au réseau interne de l’entreprise en profitant des faiblesses existantes de ses protocoles. La solution est de ne plus utiliser de fax, ou de ne pas connecter les équipements munis de fax au réseau de l’entreprise. Ce qui n’est pas toujours pratique. https://research.checkpoint.com/sending-fax-back-to-the-dark-ages/

Affichages : 3141

Lire la suite...

Xerox : combien vaut Xerox?

La guerre déclenchée par les deux principaux actionnaires de Xerox (Carl Icahn et Darwin Deason) à l’encontre de l’actuelle direction de la compagnie continue. En résumé (nous sautons quelques épisodes avec changement de CEO pendant 24h, blocage temporaire par la justice de la fusion engagée, etc.), selon ces deux actionnaires, Xerox vaut beaucoup plus que le montant proposé par Fujifilm pour fusionner Xerox avec Fuji Xerox (6,1 milliards de dollars). Ils demandent donc l’abandon de cet accord et la démission de la direction actuelle, qui ne rechercherait pas de solutions autre que celle de Fujifilm. La direction de Xerox dément mais annonce cependant engager des négociations avec Fujifilm pour améliorer l’offre de cette dernière. Pour le moment l’action de Xerox a dévissé de -12%, et les résultats du premier trimestre 2018 ne sont pas exceptionnels même s’ils s’améliorent (CA -4,6% à 2,4 milliards de dollars, baisse des ventes des équipements et des services, bénéfice avant impôts de 134 millions de dollars grâce à un contrôle strict de toutes les dépenses). Ce qui repousse d’autant la perspective d’un rachat de Xerox à un prix par action supérieur à ce qu’il est (28.40 dollars vendredi), par un nouvel investisseur qui devrait proposer 40 dollars pour avoir le soutien de Carl Icahn et Darwin Deason. Le feuilleton est loin d’être terminé. On n’a pas encore entendu le point de vue de Fujifilm. Ci-joint les deux lettres envoyées aux actionnaires par Xerox et par Carl Icahn et Darwin Deason, les deux actionnaires contestataires (Xerox Letter to All Shareholders 090518.pdf; Open Letter to Xerox Shareholders Carl Icahn.pdf)

Affichages : 3743

Lire la suite...

L’emballage à l’aube de sa révolution

Quatre grands défis majeurs liés aux évolutions sociétales vont pousser l’emballage à se réinventer: Le vieillissement de la population; L’épuisement des ressources de la planète; Le développement de l’intelligence artificielle; La mobilité accrue dans des véhicules autonomes jusque dans l’espace. Ce sont les principales conclusions de l’étude publiée à l’occasion du salon ALL4PACK qui se tient à la fin novembre.

Affichages : 3276

Lire la suite...

L’IoT arrive

L’IoT (internet des objets) arrive dans les industries graphiques. La preuve : Mimaki annonce sa Digital Printing Connection. Celle-ci doit permettre d’intégrer plus facilement une imprimante Mimaki dans une ligne de production. Ce nouveau degré d’automatisation facilitera sans doute la production à la demande et la personnalisation de masse déjà engagées. A suivre de près chez tous les autres fournisseurs qui ne vont pas manquer de se manifester à leur tour.

Affichages : 4056

Lire la suite...

La stratégie du tout-en-un

On connaissait le tout-en-un jet d’encre, le tout-en-un toner ou MFP, désormais il faudra compter avec le pack d’impression tout-en-un. Brother lance en effet All in Box une offre composée d’une imprimante garantie pendant 3 ans et les consommables originaux pour toute la période. Une proposition commerciale gagnant/gagnant puisque l’utilsateur final sait combien lui coûte exactement son système d’impression sur trois ans, et de l’autre le fournisseur protège son marché pendant la même durée. Rendez vous donc dans trois ans pour mesurer le taux de réussite de cette démarche.

Affichages : 3164

Lire la suite...

Soyons positif

Les industries graphiques profitent du redressement économique, mais certains secteurs, et certaines zones géographiques font mieux que d’autres, indiquent les premiers résultats de l’étude menée par PrintFuture (Royaume-Uni) et Wissler & Partner (Suisse) pour la drupa sur l’état des lieux et les tendances de celles-ci. Sans grande surprise on retiendra que l’emballage se porte bien, que l’impression commerciale s’améliore, que l’impression fonctionnelle hésite, mais que les imprimeurs du secteur de l’édition affrontent la tempête. On constate aussi que le basculement vers l’impression numérique n’est pas aussi important qu’annoncé. Cette technologie figure cependant en bonne place aux côtés de l’offset dans les intentions d’investissements. En emballage, la flexo demeure en tête suivie par l’offset feuille. La bonne nouvelle c’est que les imprimeurs en général investissent, d’où les bons résultats annoncés par les fournisseurs. Le rapport complet sera publié fin avril. Et sera payant.

Affichages : 3741

Lire la suite...

L’été a été chaud

Au propre comme au figuré, l’été a été chaud. La guerre Xerox/Fujifilm continue, et Kodak veut se séparer de son activité flexo. Kyocera s’annonce dans la production, Fujifilm améliore son offre d’impression feuille. En grand format Epson et HP complètent leurs offres. Le spécialiste de l’impression en ligne Cimpress, se diversifie dans le textile.

Alors que les marchés de la bureautique reculent (IDC), HP continue sa quête des marchés du format A3 avec le rachat d’un grand distributeur de A3 : Apogee. Tandis que Canon, Konica Minolta et Toshiba lancent de nouveaux modèles A4, voire A4 compatible A3 (Canon).

Affichages : 3609

Lire la suite...

L’offensive de Memjet

Memjet, le fabricant de barres d’impression jet d’encre de 220 mm de large, avec des gouttes de 1,4 micron, une technologie appelée Waterfall (chute d’eau) étend sa présence sur les marchés de la production jet d’encre. On le trouve cette semaine dans l’accord passé avec Canon (après celui conclu avec HP en 2016 mettant fin aux poursuites respectives engagées par les deux constructeurs, et sa présence chez Xerox et DPI), et dans les deux presses en continu de Superweb sur le point d’être distribuées par Konica Minolta USA. Seuls concurrents en lice pour le moment : la technologie Pagewide de HP et Precision Core d’Epson. A suivre donc.

Affichages : 4204

Lire la suite...

Xerox face à Fujifilm : la guerre

Les derniers communiqués de Xerox puis de Fujifilm le 25 juin 2018 ne laissent aucun doute sur l’état de leurs relations. Premier temps : une lettre du nouveau CEO de Xerox John Visentin à son homologue de Fujifilm dénonce les problèmes de gestion de Fuji Xerox (fraude importante et continue) qui ont rendu impossible l’accord, et l’action engagée auprès de la justice par Fujifilm, un « complot » pour sauver la tentative de rachat. Xerox annonce ensuite qu’il va se fournir chez de nouveaux constructeurs, ne renouvellera pas l’accord avec Fuji Xerox à l’expiration de celui-ci, et lancera les produits Xerox sur les marchés Asie-Pacifique.

Affichages : 3867

Lire la suite...

Etre présent sur le web

Pour aider les TPE et PME à construire et développer leur présence en ligne, l’Afnic (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération) propose un guide gratuit à télécharger. Trois temps : se lancer sur internet; communiquer sur son activité; faire le bilan de ses actions. Si vous n’avez encore rien engagé dans ce domaine. C’est l’occasion. Bonne chance.

Affichages : 3976

Lire la suite...

La bonne santé de Konica Minolta

Saluons la bonne santé du groupe Konica Minolta dont les résultats financiers sont tous au beau fixe. CA : +7,1%; bénéfice d’exploitation : +7,4%; bénéfices : +2,2%, RD : 613 millions d’euros investi en 2017 avec 800 personnes impliquées. La diversification engagée par le constructeur dans de nouveaux secteurs de l’impression (vernis selectif et dorure à chaud, impression industrielle, impression étiquettes, presses numériques, etc.) mais aussi dans la santé, la vidéosurveillance IP, les services IT infogérés, les instruments de mesure porte donc ses fruits. Cette diversification s’appuie aussi sur une croissance par rachat de sociétés.

Affichages : 3814

Lire la suite...

RAS

RAS. Rien à signaler. Une semaine comme une autre. Comme d’habitude, chaque fournisseur pousse en avant ses pions, en espérant remplacer ceux des autres. Tous les moyens sont bons : nouvelles technologies, caractéristiques améliorées, re-looking, diversification, offensives commerciales, marketing, rendez-vous annuels de rigueur, etc. Aussi bien en bureautique, qu’en production. La concurrence est d’autant plus sévère que la consommation de papier imprimé est en recul régulier dans les pays développés. Les récents évènements qui ont affecté Xerox, puis maintenant Ricoh en sont la preuve. Deux repères à l’horizon de ce semestre : le salon PrintAll à Milan et la Fespa de Berlin.

Affichages : 4243

Lire la suite...

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2013

Top Desktop version