Review Of Print

Login

Bureautique* Profession * Portraits d'entreprises

Koenig et Bauer (KBA) célèbre ses deux cents ans

KBA. Première presse à deux cylindresLe 29 novembre 1814, une presse à vapeur à double cylindre de KBA imprimait « The Times » de Londres pour la première fois. C’était la première presse à moteur de l’histoire.
Friedrich Koenig était imprimeur de profession. Il cherchait à remplacer la force physique par un mécanisme autonome : il est arrivé à intégrer un cylindre rotatif dans le processus d’impression.

Andreas Bauer était un spécialiste des instruments de précision. Il a aidé Friedrich Koenig à construire sa presse en Angleterre, qui était alors industriellement avancé. Leur invention a contribué à une plus grande diffusion des médias imprimés vers de nouvelles classes sociales.
La première usine de Koenig & Bauer a vu le jour le 9 août 1817 à Oberzell près de Würzburg. Aujourd’hui, les principaux centres de production de KBA sont installés de l’autre côté de la rivière Main. D’une certaine façon on peut penser que tous les autres constructeurs allemands de machines à imprimer sont descendus directement ou non de ce premier centre de production.
 KBA. Première rotative 1876 Cette première rotative de KBA imprimait pour « The Times » 1100 feuilles/heure à comparer avec les 240 feuilles/heure de la presse à main de Gutenberg (inventé 360 ans plus tôt). Cet accroissement de la productivité d’un facteur cinq a rendu l’impression plus efficace. L’invention du guidage du papier (feuille, et bande) à partir d’une bobine sur un cylindre rotatif pour imprimer directement ou indirectement (par un cylindre de blanchet en offset) en utilisant une forme imprimante encrée est toujours utilisée aujourd’hui dans l’impression analogique. L’impression numérique est parfois sans contact (jet d’encre), néanmoins son procédé utilise encore des cylindres rotatifs et des tambours sur le trajet du papier.
Après l’impression du journal « The Times », ce fut rapidement au tour des magazines, des livres et des catalogues d’être imprimés sur cette presse qui n’imprimait qu’en recto. Très vite l’impression recto verso (perfecting press) fut possible grâce à de nouveaux brevets de Friedrich Koenig. En 1833 il prévoit le développement d’une rotative mais décède un an plus tard. Andreas Bauer son associé et sa veuve Fanny Koenig continuent alors l’activité du constructeur.
En 1876, la première rotative Koenig & Bauer est livrée au journal « Magdeburgische Zeitung ». L’utilisation d’une forme conique en provenance des USA a permis de développer des journaux pliés. En 1888, la première rotative quatre couleurs de KBA est livrée à Saint Peterbourg. Le constructeur s’intéresse aussi à l’impression fiduciaire, où il est une des grands acteurs mondiaux depuis 60 ans. Malgré les développements de la radio, de la télévision et des médias numériques, le journal papier a conservé aujourd’hui une crédibilité importante tant pour les lecteurs que pour les annonceurs (impact durable). La preuve : Ouest-France vient d'investir dans deux rotatives KBA (Commander CL 4/1) afin d'imprimer 90 000 exemplaires contre 60 000 précédemment.

(Source : documentation Koenig & Bauer)www.kba.com/fr 

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version