Review Of Print

Login

Bureautique* Profession * Portraits d'entreprises

Kodak optimiste pour l’avenir

 - Fournisseurs * Portraits d'entreprise desbrugeres claude (Kodak) Après une année 2014 qui s’est bien terminée, Kodak prévoit une année 2015 qui sera de consolidation. Un an avant la drupa 2016.
Claude Desbrugères, directeur général France & Benelux de Kodak et Marie-Paule Flory, Responsable Marketing et Communication France & Benelux de Kodak ont rencontré la presse professionnelle pour faire le point sur les derniers développements, notamment la réorganisation de Kodak en cinq divisions.

« L’année 2014 s’est bien terminée. Les plaques et les CTP se sont bien comportés. Mais le jet d’encre et la packaging n’ont pas atteint les objectifs attendus. » a indiqué Claude Desbrugères. « L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) de Kodak est positif pour la seconde année consécutive, mais les résultats de 2014 ne sont pas encore disponibles. Kodak s’attend à une année 2015 de consolidation malgré la drupa de 2016 » a t il poursuivi.
Kodak est une une entreprise de C.A. 2,35 milliards de dollars (chiffre de 2013) avec un budget de 100 millions de dollars de RD. Kodak a beaucoup investi dans le jet d’encre et la packaging en 2013. La démarche de Kodak est de développer des partenariats pour ses têtes jet d’encre avec des constructeurs de presses comme avec Bobst (intégration des têtes) et Uteco (rajout des têtes)
La première presse couleur Prosper vient d’être installée chez le prestataire D’Haussy, à laquelle s’ajoutent trois presses N&B qui tournent chez d’autres prestataires.

 Flory Marie-Paule (Kodak)

Réorganisation en cinq divisions indépendantes

De deux divisions, Kodak passe à cinq nouvelles divisions indépendantes. Chacune des nouvelles divisions est responsable de ses actions, de sa recherche et bien sûr des résultats.
1/ PSD (Print Systems Division) regroupe les plaques offset, les CTP, l’électrophotographie (Nexpress etc.) et les services associés. Cette division représente près de 60% du C.A. Elle est dirigée par Brad Kruchten. On retiendra que Kodak a réduit la gamme des Nexpress à trois équipements d’entrée, de moyen, et de haut de gamme
2/ EISD (Enterprise Inkjet Systems Division) rassemble les presses jet d’encre Prosper, Versamark ainsi que les têtes jet d’encre. Elle représente 9% du C.A. Elle est dirigée par Philip Cullimore (ex-responsable Europe)
3/ Division Micro 3D Printing et Packaging regroupe l’impression Micro 3D et les solutions pour l’emballage (CTP et plaques flexo, flux). Elle représente 6% du C.A. Elle est dirigée par interim par Philip Cullimore.
4/ Software and solutions Division. Elle couvre principalement les solutions de flux (Unified Workflow Solutions, etc.), les systèmes de protection des marques, et les services associés. Elle représente environ 8% du C.A.. Elle est dirigée par Yves Mahe (ex-Pitney Bowes)
5/ Consumer and film division. Elle regroupe les activités grand public, les films, la chimie synthétique et les ventes de licences des brevets possédés. Elle représente 13% du C.A. Elle est dirigée par Steven Overman, qui est aussi Chief Marketing Officer de Kodak.
Terry Taber est le responsable technique (Chief Technical Officer) et premier vice-prsésident de Kodak.
La répartition des secteurs géographiques s’effectue par le biais de neuf clusters (ensembles). Dans chaque cluster on retrouve les quatre divisions représentées, la cinquième des Brevets étant gérée mondialement. Le cluster qui réunit la France et le Benelux est placé sous la direction de Claude Desbrugères. Celui-ci réunit environ 150 personnes avec les services. Son activité s’effectue à 75% en direct et à 25% en indirect.

Légendes photo
Claude Desbrugères, directeur général France & Benelux de Kodak
Marie-Paule Flory, Responsable Marketing et Communication France & Benelux de Kodak.

www.kodak.com

Joomla SEF URLs by Artio

Review of Print - ROP Media 2012

Top Desktop version